Comment bien choisir un contrôleur DJ ?

Depuis un certain temps, une fête demande une bonne ambiance offerte par un DJ. En effet, l’outil qu’il emploie est presque obligatoire, surtout s’il s’agit d’une soirée entre jeunes. Il s’agit d’un contrôleur DJ. L’arrivée de cette nouvelle technologie sur le marché a très vite influencé les gens à l’utiliser. Comme cet instrument donne du plaisir sonore, il est toujours tentant de chercher à savoir le manipuler. Justement, de nombreux modèles sont disponibles. Vous pourrez très bien obtenir un prototype simplifié, qui est réservé aux amateurs dans le domaine. En revanche, si vous avez déjà de l’expérience, vous pourrez monter d’un cran et préférer des instruments complexes, avec plus d’options en sus. Sur ce, il est indispensable de connaitre les critères de choix d’un bon matériel DJ ( A voir ici ).

L’aspect physique de la machine :

Comme vous ne pourrez que voir le style de l’appareil en premier, vous pourrez miser sur vos propres préférences. Sans entrer dans les détails purement techniques, vous pourrez remettre en cause la charge que fait le matériel si vous devez l’emmener quelque part : regardez ses dimensions ainsi que son poids. Un outil léger sera toujours la bienvenue, car les fêtes peuvent varier d’un endroit à un autre. Ensuite, vous pourrez vérifier si l’enveloppe de l’appareil est résistante. Par ailleurs, voyez si les boutons et les options ne sont pas difficiles à manipuler, si vous êtes encore un novice dans le domaine.

Les paramétrages du matériel

Il s’agit des côtés performance et technicité pour avoir plus d’aisance sur la manipulation de l’appareil. Nous vous conseillons de ne pas mettre la barre trop haute, car chacun a son niveau dans ce métier. En effet, un débutant n’utilise forcément pas le matériel d’un DJ confirmé. Leurs besoins ne seront jamais les mêmes. Cependant, les fonctionnalités à réclamer d’une machine devront nécessairement correspondre à votre capacité de mixage. Il est déconseillé de démarrer avec beaucoup d’options, car vous pourrez lâcher prise facilement en rencontrant des difficultés de manipulation en cours de route.

La connectique disponible

Rappelons qu’il s’agit d’un outil à relier obligatoirement à votre ordinateur personnel. Pour ce faire, le câblage se fait généralement par USB. À vous de faire le choix entre un câble volant (un USB indépendant de vos matériels) et un câble fixe (non détachable au contrôleur).

Par ailleurs, il se pourrait que vous ayez besoin de le connecter à d’autres appareils. Pour cela, il est primordial de vérifier toutes les sortes de connectique de votre futur contrôleur DJ, afin de se préparer à s’y adapter. Notons que chaque modèle pourrait avoir différents ports disponibles pour les entrées et les sorties. Pour votre part, il vous faut d’une part remarquer la présence d’un point de sortie casque pour vous repérer facilement dans vos programmations, et d’autre part, la sortie master est aussi nécessaire pour tout ce qui touche les enceintes. À défaut, vous pourrez réclamer un port pour brancher un microphone.

Le logiciel utilisé

En principe, vous aurez un logiciel livré gratuitement lors de l’achat d’un contrôleur DJ. Toutefois, vous serez confronté à plusieurs choix de logiciels qui ont chacun leurs spécificités. Il y a ceux qui sont basiques : Virtual DJ est le plus réputé pour les amateurs qui veulent initier la pratique d’un mixage de plusieurs chansons pour maintenir le rythme. Il y a également ceux qui sont moins complexes, comme Serato DJ, qui a aussi une belle notoriété chez les jeunes amateurs. Enfin, vous pourrez avoir des programmes ultras performants, qui seront difficiles à maitriser, car ils sont plutôt réservés aux professionnels en la matière.

Bref, vous aurez largement le choix entre plusieurs modèles de contrôleur DJ. Le principal critère pour avoir un bon matériel n’est autre que votre niveau de manipulation : tout devra suivre votre capacité à gérer et à vous servir des options disponibles sur la platine. Démarrez doucement avec un simple instrument, et progressez petit à petit vers une machine de plus en plus performante.